法语词典:
中文 ANGLAIS
ACCUEIL Chine Monde Economie Culture Environnement Chinafrique Documents
  2018-12-12
 

Odion Ighalo : une soif revancharde

par Éric Vincent Fomo  ·   2018-12-12
Mots-clés: Odion Ighalo

Après une Coupe du Monde décevante au sein de l’équipe du Nigéria, l’attaquant de Changchun Yatai revient en Chine avec un esprit de revanche et bien décidé à se relever de cette mauvaise passe

L’histoire date de près d’un an. Le 1er septembre 2017, l’équipe nationale du Nigéria, qui joue sa qualification pour la Coupe du Monde de Russie 2018, reçoit le Cameroun, fraîchement auréolé de son titre de champion d’Afrique. La victoire (4-0) du Nigéria, est débloquée dès la 29e minute par un but anthologique d’Odion Ighalo. D’une manière géniale, il bat la défense et trompe le gardien des buts des Lions indomptables du Cameroun. Dans son Nigéria natal, le numéro « 9 » des « Super aigles » (surnom de l’équipe nationale du Nigéria) reçoit de multiples éloges. Certains médias voient en lui le digne successeur des meilleurs attaquants de l’équipe nationale du Nigéria que sont Rashidi Yekini, Nwankwo Kanu, et même Daniel Amokachi.

Mais en Russie, la promesse n’est pas tenue. Sa prestation va se limiter à 130 minutes sur l’aire de jeu. Odion Ighalo débute contre la Croatie le 16 juin 2018. Dominé par une défense croate intraitable, il est remplacé à la 75e minute par Kelechi Iheanacho. C’est ce dernier qui débute le second match face à l’Islande, le 22 juin. Dans son rôle de pivot, Iheanacho contribue avec une passe décisive à l’un des deux buts que signe Ahmed Musa. Lorsqu’Ighalo entre à la 85e minute, le match est déjà plié.

Face à l’Argentine, Ighalo entre à la mi-temps. Très remuant cette fois, il se montre à son meilleur niveau en multipliant des déplacements, des frappes et des actions de but sans succès. À moins de 10 minutes de la fin du match, il a la balle des huitièmes de finale dans ses pieds, mais il ne cadre pas sa frappe. Et finalement, le Nigéria est défait (1-2) par l’Argentine et quitte la Coupe du Monde au premier tour. Dommage pour Odion Ighalo, qui commençait à montrer le meilleur de son potentiel à ce moment.

À la relance

C’est donc gonflé à bloc comme l’a affirmé le concerné, « avec une soif revancharde de terminer la saison dans une meilleure posture en club et en Chinese Super League (CSL) » qu’Odion Ighalo a repris les entraînements en Chine.

Actuellement 13e au classement avec 11 points, son club Changchun Yatai, basé dans la province du Jilin, se trouve à égalité avec le Henan Jianye et Chongqing Lifan, dans un chapeau de trois clubs positionnés à la lisière de la zone rouge du classement de la CSL. Pas de quoi alarmer le public du Development Area Stadium, un stade de 25 000 places qui accueille en moyenne 16 475 supporters de son équipe par match.

La saison dernière, le Changchun Yatai avait commencé la saison par une série noire avant d’être débloqué à mi-parcours, grâce à la bonne forme de son buteur providentiel Ighalo. Une série de dix victoires, cinq nuls et trois défaites vont permettre à Changchun Yatai de passer de la queue du classement à une honorable 7e place à la fin de la saison. Le buteur nigérian est le grand artificier de cette remontée. En 15 rencontres, il inscrit 13 buts avec notamment quatre doublés.

À la quête du succès en Chine

Avant la trêve de cette saison (pour laisser place au déroulement de la Coupe du Monde), Odion Ighalo avait déjà inscrit 7 buts (soit la moitié des buts inscrits par son équipe) en 11 matchs. Le buteur nigérian est actuellement à la 3e position parmi les buteurs africains de la CSL, devancé par Cédric Bakambu (8 buts) et Frank Acheampong (9 buts).

Capable de hausser son niveau de jeu, de se montrer décisif et de se relancer après une période difficile, Ighalo est autant adroit devant les buts que lucide pour changer de club et se relancer lorsqu’il ne se sent pas à son aise. L’homme aux 22 sélections avec 4 buts marqués en sélection nationale l’a démontré à plusieurs reprises. En 2010, au bout d’une piètre saison à Cesana en Italie où il ne livre que trois matchs sans inscrire le moindre but, il signe avec le Grenada CF. Un intermède salutaire, puisqu’en huit mois en Espagne, il plante 16 buts en 25 rencontres. Il rentre ensuite en Italie, cette fois à Udine. Nouvelle saison décevante avec un but inscrit en cinq matchs disputés. C’est en première ligue anglaise qu’il se relance cette fois. Il signe à Watford et enchaine deux superbes saisons. 20 buts inscrits en 35 matchs pendant sa première saison anglaise (2014-2015), et 15 buts en 37 rencontres lors de sa seconde saison.

En mésentente avec son coach Walter Mazzarri, il perd le rythme et inscrit seulement deux buts en 18 matchs lors de sa troisième saison. La Chine lui tend les bras. Ce sera suffisant pour retrouver ses instincts de buteurs, puisqu’il inscrit 15 buts en 27 matchs lors de sa première saison. Spontanément dès lors, son nom circule de nouveau en Europe. Il est annoncé dans certains grands clubs anglais (Arsenal et Manchester City), en Italie (Milan et Naples) et en Espagne (Villaréal).

Un « fake news », annoncent le joueur et la direction du Changchun Yatai. Ces derniers sont satisfaits des prestations du joueur nigérian de 28 ans. Il mérite bien les 27,9 millions de dollars déboursés pour sa transaction et des émoluments évalués à près de 10 millions de dollars par an sans compter ses multiples primes. Son transfert figurait parmi le top 10 des transactions de l’été 2017 dans le monde du football.

Aujourd’hui Ighalo est présenté comme un joueur expérimenté. Sa carrière qu’il a débutée en semi-professionnel en 2006 à Julius Berger de Lagos (Nigéria), lui a permis de rejoindre comme professionnel le 1er août 2008, l’équipe du FK Lyn d’Oslo (Norvège). Au sein de la formation de Changchun Yatai, il a signé en janvier 2017 un contrat qui court jusqu’en 2020. Dans ses dernières déclarations, il affirme être heureux en Chine où il compte se stabiliser et mettre à profit cet équilibre pour glaner de nombreux titres et récompenses. Pour l’instant, il lui faudra remonter le classement et se battre pour permettre au Changchun Yatai de rééditer l’exploit d’il y a 11 ans, lorsque ce club avait remporté le titre de la CSL. Le meilleur est donc à venir.

 

Nom : Odion Jude Ighalo

Lieu et date de naissance : 16/08/1989 (28 ans), à Lagos

Nationalité : Nigéria

Taille : 188 cm

Poids : 70 kg

Poste : Attaquant

 

Imprimer
Lire aussi:
Liens:
Xinhuanet CCTVfr China Tibet Online Le Quotidien du Peuple Radio Chine Internationale
Ambassade de Chine en France Ambassade de France en Chine Faguowenhua French.china.org.cn
La Chine au Présent La Chine Pictorial

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号