法语词典:
中文 ANGLAIS
ACCUEIL Chine Monde Economie Culture Environnement Chinafrique Documents
  2018-12-14
 

Un « warrior » fait sa marque en Chine

par Éric Vincent Fomo  ·   2018-12-14
Mots-clés: Nyasha Mushekwi

Par son audace et sa patience, l’international zimbabwéen de 30 ans s’impose comme l’une des valeurs sûres du Dalian Yifang

Le buteur Nyasha Mushekwi a bien ravi sa place dans le cœur des supporteurs de l’équipe de football Dalian Yifang. Son brillant parcours, assuré en trois ans, le confirme. Même Sun Xishuang, propriétaire de l’équipe, ne tarit plus d’éloges pour vanter les qualités du « warrior » zimbabwéen, qu’il présente comme un guerrier qui a soif d’apporter sans cesse le meilleur pour la réussite de son équipe.

Le Dalian Aerbin (ancienne appellation de ce club fondé en 2009), qui entame sa nouvelle saison en division d’élite après trois ans de purgatoire en division inférieure, s’est renforcé avec notamment les arrivées des joueurs tels que José Fonte (West Ham, Angleterre), Nicolas Gaitan et Yannick Ferreira Carrasco (Atlético de Madrid, Espagne).

Aux côtés de ces stars qui ont brillé en Europe et même lors de la Coupe du monde 2018 en Russie, Nyasha Mushekwi se retrouve relégué à jouer les seconds rôles. C’est impuissant qu’il observe son équipe s’enliser à la queue du classement, enchaînant des défaites en série, dont une cinglante humiliation huit à zéro, encaissée le 3 mars dernier, face au Shanghai Dongya.

La première révolte va tonner avec le limogeage du coach Ma Lin, remplacé par l’allemand Bernhard Schuster (58 ans). Cet ancien entraîneur du Real de Madrid revient à certains des fondamentaux de la stratégie efficace qui a permis aux Faucons bleus (autre appellation du Dalian Yifang) de finir la saison 2017, championne de la League One (D2). Un football compact, basé sur une pression élevée. La défense qui prenait de l’eau se reconsolide autour de Jonathan Ferrari et Zhou Ting, plus expérimentés. Le jeu plus tactique, fait de longues passes avec des contre-attaques rapides, permet à Nyasha Mushekwi de révéler ses talents.

En 16 matchs joués, le guerrier zimbabwéen inscrit 12 des 28 buts de son club. Il est loin devant la star Yannick Carrasco, qui en 20 matchs joués a scoré à cinq reprises (y compris les penaltys). Nyasha Mushekwi qui veut continuer à inscrire des buts pour se rapprocher des meilleurs buteurs de la Chinese Super League, Wu Lei (21 buts) et Odion Ighalo (18 buts), est déjà satisfait. L’équipe des Faucons bleus a quitté la zone rouge et occupe désormais la 11e place du classement, avec un total de 29 points engrangés en 24 matchs.

Droit aux buts

Le public du Dalian Sports Center Stadium, stade d’une capacité de 61 000 places, a retrouvé son joueur fétiche. Le « warrior », avec une vingtaine de buts enfilés, a fini la saison dernière second meilleur buteur de la D2, derrière le brésilien Luis Fabiano (Tianjin Quanjin, 22 buts), le Soulier d’or. Nyasha Mushekwi est aux yeux des supporteurs, l’un des principaux artisans de la montée de l’équipe de football de Dalian Yifang, qui s’enlisait depuis 2014, en D2.

Il confirme ainsi les bonnes intentions vues en lui par ses dirigeants et le public de Dalian, ville côtière du nord de la Chine qui compte plus de six millions d’habitants. Dès son arrivée en 2016, Nyasha Mushekwi avait inscrit lors de sa première saison 19 buts et délivré 12 passes décisives. Le public garde en mémoire le 100e but de l’équipe de Dalian Yifang, inscrit par le buteur zimbabwéen, lors de la rencontre qui a opposé son club à l’équipe du Xinjiang Tianshan Leopard.

Willard Katsande, son capitaine et coéquipier au sein des Warriors du Zimbabwe, présente Mushekwi comme un attaquant hors pair. « Il est parmi les meilleurs. Il joue bien des deux pieds, de la tête et garde un bon positionnement en permanence. Face aux buts, son adresse est imparable ».

Ce pensionnaire du Dalian Sports Center Stadium a remporté le titre du Soulier d’or avec CAPS United en 2009 avec 21 buts inscrits. Un titre qu’il va rééditer la saison suivante avec l’équipe sud-africaine Mamelodi Sundowns, où il a marqué 40 buts en 53 matchs joués.

Nyasha Mushekwi a aussi imprimé ses marques au sein de l’attaque du K.V. Oostende en Belgique et au club suédois Djurgardens IF, avant de rejoindre la Chine. S’il est classé parmi les vedettes du football dans les pays où il a évolué (Chine, Suède, Belgique et Afrique du Sud), c’est dans son pays natal au Zimbabwe, que Nyasha Mushekwi a encore fort à prouver.

Avec les « Warriors », l’équipe nationale du Zimbabwe qu’il intègre en 2010, Nyasha Mushekwi n’a inscrit que 17 buts en 29 sélections. Trop peu pour ce joueur qui a dépassé la trentaine. La faute aux multiples scandales de matchs truqués qui ont valu à la Fédération zimbabwéenne de football des suspensions en série pendant plus d’une décennie. Présent lors de la dernière Coupe d’Afrique des nations 2017 au Gabon, l’attaquant du Dalian Yifang a retrouvé sa joie de rejouer avec l’équipe nationale, et s’apprête à renouveler l’expérience. Et pourquoi ne pas remporter un grand titre avec sa sélection nationale ? En attendant, c’est avec son club qu’il faudra continuer à briller pour assurer le maintien.

 

Reportage du Cameroun

Pour vos commentaires : lixiaoyu@chinafrica.cn

 

DONNÉES

Nyasha Mushekwi

*Né le 21 août 1987 à Harare, au Zimbabwe

*Taille : 1,88 m

*Poids : 80 kg

*Poste : Attaquant

*Clubs: CAPS United FC (Zimbabwe), Mamelodi Sundowns (Afrique du Sud) ; K.V. Oostende (Belgique) ; Djurgardens IF (Suède) ; Dalian Yifang (depuis 2016)

 

Imprimer
Lire aussi:
Liens:
Xinhuanet CCTVfr China Tibet Online Le Quotidien du Peuple Radio Chine Internationale
Ambassade de Chine en France Ambassade de France en Chine Faguowenhua French.china.org.cn
La Chine au Présent La Chine Pictorial

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号