English 简体中文 Qui sommes-nous
Accueil | Reportages de Chine | Reportages d’Afrique | Économie | Culture et Société | Services
Mise en œuvre de la réforme
La Chine s'est engagée à surmonter les obstacles liés à la réforme globale
Numéro actuel
En Une
Table des matières
Regard sur la Chine

 

Abonnez-vous
Éditorial
Courrier des lecteurs
Personnalités à l’affiche
Revue de presse
Pour ou contre
Reportages de Chine
Reportages d’Afrique
Exclusivités
Pays à l’honneur
Actualités africaines
Économie
Brèves économiques
Pratique des affaires
Économètre
Profil d’entreprise
Culture et Société
Regards croisés
Lumières sur
Sciences et Technologies
Services
Vivre en Chine
Foires et expositions
Apprendre le chinois
Universités
Lois et Règlements

 

 

 

Media Links
China.org.cn
Xinhuanet
Le Quotidien du Peuple
Radio Chine Internationale
Beijing Information
CCTV fr
China Daily
La Chine au Présent
La Chine Pictorial
China-Africa Cooperation Net
Jeune Afrique

 

Actualités africaines

 

Newsletter   Actualités en
numérique
  Abonnez-
vous
 
Vol.4 avril 2014
Avril 2014

 

Yao Ming

 

Sénégal

Coopération sino-sénégalaise

Durant sa visite d'État en Chine en février dernier, Macky Sall, Président du Sénégal, a fait savoir que son pays cherchait à élaborer une coopération plus étroite avec les secteurs privés chinois. « Le coût élevé des énergies nuit à la compétitivité de l'économie sénégalaise. Nous avons donc besoin de soutiens financiers provenant de nos partenaires occidentaux traditionnels, ainsi que de la Chine, en provenance des secteurs à la fois public et privé, afin de créer plus d'emplois et de développer les infrastructures », a dit M. Sall. Le Sénégal compte sur une croissance économique annuelle de 7 à 8 % pour se hisser au rang de pays émergent d'ici 2017, a dit le président.

Afrique du Sud

Contrats de locomotives

Récemment, deux fabricants de locomotives chinois, CSR Zhuzhou Electric Locomotive et CNR, ont respectivement gagné des contrats pour fournir 359 locomotives électriques (2,1 milliards de dollars) et 232 locomotives diesel (800 millions de dollars) à l'entreprise publique de transport et de logistique de fret sud-africaine Transnet. Les travaux seront réalisés en trois ans et demi. Selon Brian Molefe, directeur exécutif du Groupe Transnet, la plupart des locomotives seront produites en Afrique du Sud. Il a expliqué que selon les prévisions, cette opération devrait contribuer à hauteur de plus de 90 milliards de rands (8,3 milliards de dollars) à l'économie locale et créer environ 30 000 emplois.

Kenya

La BAD contribue à la création d'emplois

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a débloqué 930 millions de dollars pour soutenir le développement des infrastructures du Kenya et stimuler sa création d'emplois d'ici cinq ans. Gabriel Negatu, directeur régional du Centre de ressources pour l'Afrique de l'Est de la BAD, a dit en mars que dans le Document de stratégie pays (DSP) du Kenya, approuvé par le Conseil d'administration de la BAD, ont été énoncés les domaines prioritaires de soutien accordé au Kenya de 2014 à 2018. « Pour atteindre notre objectif, le DSP s'articule autour de deux piliers. Nous continuerons d'accompagner le gouvernement dans ses efforts d'optimisation des infrastructures pour déclencher une croissance inclusive, tout en aidant à améliorer la qualité de sa main-d'œuvre », a indiqué M. Negatu dans une déclaration publiée à Nairobi.

Mozambique

Une forte croissance

Le Mozambique enregistrera une belle performance économique en 2014, a estimé le Fonds monétaire international (FMI) le 14 mars. Selon les estimations du FMI, le pays pourrait connaître une croissance économique de 8 %. Son inflation de cette année est apparemment sous contrôle, a dit Doris Ross, directrice d'une équipe au sein du FMI. Elle a mis en garde ses pays voisins, en particulier l'Afrique du Sud, contre le risque d'inflation. Le FMI a appelé le Mozambique à être plus transparent et plus prudent dans son amendement du budget. Le ministre mozambicain des Finances, Manuel Chang, a dit que les gros contributeurs à la croissance du PIB du pays restaient l'extraction houillère, le transport, les communications, les services financiers et la construction.

Île Maurice

Le numéro 1

D'après le dernier rapport du Centre africain pour la transformation économique (ACET) publié début mars, l'île Maurice se classe en tête de l'indice africain de la transformation économique, devançant ainsi 20 autres pays africains, y compris l'Afrique du Sud, la Côte d'Ivoire, l'Ouganda, le Kenya et le Gabon. Parmi les critères pris en compte par l'ACET figurent la diversification de la production et des exportations, la compétitivité en matière d'exportations et les profits, l'accroissement de la productivité, les progrès technologiques et « la contribution économique au bien-être public, et notamment l'augmentation des emplois productifs formels ». Maurice se classe premier dans tous les indices sauf dans celui de la productivité (2ème) et du domaine des technologies (14ème).

1   2   suivant  

 

 

 

 

Reportages d’Afrique
L'agriculture sur le devant de la scène
-Panier d’abondance
-L'ABC des déchets électroniques
-Cotisations dues
-L’avenir brille
 
Exclusivités
Fondation de la CHINAFRICA Media and Publishing Company à Pretoria
-Aspirer à la meilleure compréhension
-L’expérience d’un maître chinois en Afrique
-Un bon samaritain venu d'Afrique
-L'artiste Yang Yan
 
Pays à l’honneur
 
Actualités africaines
-Mars 2014
-Février 2014
-Janvier 2014
-Décembre 2013
-Novembre 2013

 

 

 

 

 
| Qui sommes-nous | flux RSS | Contact | Publicité | Abonnements | Définir ChinAfrique comme page d’accueil |
Copyright ChinAfrique Tous droits réservés京ICP备08005356号