法语词典:
中文 ANGLAIS
ACCUEIL Chine Monde Economie Culture Environnement Chinafrique Documents
  2018-12-28
 

Un parc industriel vert

par Ge Lijun  ·   2018-12-28
Mots-clés: parc industriel

Vue du parc industriel du Groupe national de matériaux de construction de Chine, en banlieue de Lusaka.

 

Depuis Lusaka, la capitale de la Zambie, une route s'étend en direction sud-est sur environ 19 km, à travers un agréable paysage de petites vallées entourées de collines vertes, et se termine devant les portes d'un énorme parc industriel : c'est ici que le Groupe national de matériaux de construction de Chine (GNMCC) a élu domicile.

« Les entreprises chinoises fonctionnent très efficacement et ont une bonne culture d'entreprise. On peut apprendre beaucoup de choses en travaillant avec nos amis chinois. J'espère que le projet du parc industriel haussera notre qualité de vie », dit Alex Tend, directeur de la sécurité du parc, à un journaliste du Quotidien du Peuple.

En octobre 2015, en réponse à l'initiative « la Ceinture et la Route », le projet d'un parc industriel investi, construit et géré par GNMCC a été lancé. Dans un premier temps, les villageois de la région craignaient que la construction du parc ne nuise à l'environnement. Or, au fur et à mesure de l'avancement du projet, ils ont progressivement changé d'avis.

Une usine dans la forêt

Le président de GNMCC, M. Song Zhiping, dit avoir attaché beaucoup d'importance à la protection environnementale, une préoccupation centrale des habitants de Lusaka, qui est surnommée la « ville-jardin ». « Nous devons nous centrer sur les gens et nous intégrer au développement économique et social local en construisant des usines forestières de style jardin à long terme en Afrique. »

Selon la présentation du groupe, la superficie totale du parc industriel et des mines dépasse les 100 km et l'investissement total prévu est de 500 millions de dollars, répartis en deux phases, dont la première a déjà permis d'ouvrir une cimenterie avec une capacité annuelle d'un million de tonnes, ainsi que des lignes de production de briques frittées, de béton et de granulat, pour la somme d'environ 200 millions de dollars. Tous ces projets ont été mis en production en juin 2018, peu avant la cérémonie d'ouverture officielle du parc, qui s'est tenue le 26 juillet 2018.

Selon Zhang Yuanci, directeur général de l'entreprise Mpande Limestone Zambie (une branche de GNMCC), des normes environnementales strictes ont été adoptées partout, notamment par la mise en place d'un système d'élimination de la poussière. Actuellement, le parc industriel s'applique aussi à mettre au point de nouvelles technologies de production d'énergie thermique et de traitement des déchets ménagers urbains, ce qui permettra d'économiser de l'énergie tout en réduisant les émissions ainsi que le coût des matières premières.

De plus, des expériences ont été menées pour réduire le gaspillage des ressources. Les sols devant être enlevés sont maintenant réutilisés pour produire des briques frittées de haute qualité. De plus, la fine poudre de calcaire tamisée est utilisée pour l'agriculture. En effet, le sol zambien est fortement acide, avec un pH oscillant entre 4 à 6. « La poudre de calcaire issue du processus de production de granulats pourrait constituer un fardeau pour d'autres entreprises, mais chez nous, elle est recueillie et réutilisée pour améliorer la propriété du sol, ce qui présente des avantages sociaux considérables », explique M. Zhang.

Edgar Lungu, le Président de la Zambie, a inspecté à plusieurs reprises le parc industriel et ses visites l'ont convaincu que ce projet contribue non seulement à la construction économique de la Zambie, mais apporte également des technologies de pointe en matière d'économie d'énergie et de protection de l'environnement. « En axant sur un développement harmonieux du parc industriel et de l'environnement, on fera de la construction du parc une véritable usine dans la forêt », a-t-il déclaré lors d'une de ses visites.

 

L’équipe du parc industriel GNMCC-Zambie lors d’une activité caritative pour lutter contre le sida.

 

Prendre racine

Le parc industriel attache aussi une grande importance à la qualité de ses produits. Conformément aux réglementations en vigueur en Zambie, les normes relatives au ciment sont celles de l'UE. Après une analyse et une comparaison minutieuses, les experts ont constaté que les normes chinoises étaient supérieures aux normes européennes.

Le 18 mai 2018, une conférence de promotion des produits de la marque « SINOMA » du parc industriel s'est tenue à Lusaka, visant à améliorer l'image des matériaux de construction de cette marque sur le marché zambien. Christopher Yaluma, ministre du Commerce et de l'Industrie, a indiqué que le lancement des matériaux de construction « SINOMA » contribuera à promouvoir une concurrence saine sur le marché des matériaux de construction en Zambie, tout en aidant son expansion à l'international.

« Nous avons 170 employés chinois et 400 employés zambiens, ces derniers ont reçu des formations offertes par des experts chinois. Nos produits sont vendus non seulement sur le marché zambien, mais aussi dans des pays voisins, tels que la République démocratique du Congo et le Malawi », a déclaré à CHINAFRIQUE Zhou Yuanping, assistant du directeur administratif de Mpande Limestone, ajoutant que depuis le lancement du projet, le parc industriel s'était pleinement acquitté de ses responsabilités sociales.

En mars 2017, le parc industriel a investi 1,5 million de dollars dans la construction d'un hôpital et d'une école à Nachitete, en plus d'avoir fait don de 42 000 dollars à la Fondation zambienne de prévention et de contrôle du sida à l'occasion de la Journée mondiale du sida 2017. Lorsqu'une épidémie de choléra a frappé 11 pays d'Afrique australe en janvier 2018, le parc industriel a pris les mesures de prévention nécessaires : il n'y a pas eu de cas d'infection dans les villages environnants ni dans le parc. De plus, le parc industriel GNMCC-Zambie a investi environ 6 millions de dollars dans la construction d'une route de 9 km qui le relie aux autres parcs industriels situés au sud de Lusaka, officiellement ouverte à la circulation le 3 juillet 2018.

Selon Li Jie, l'ambassadeur chinois en Zambie, le parc est un important projet d'investissement qui fournit des matériaux de construction de qualité et bon marché. Parallèlement, il créera directement ou indirectement plus de 2 000 emplois et générera des recettes fiscales importantes pour le pays. Il aura également un impact significatif sur les secteurs connexes du transport automobile, de l'emballage des matériaux et des services.

La Zambie se classe à la 8 place parmi les pays africains selon le plus récent rapport sur l'environnement des affaires de la Banque mondiale. « L'environnement des affaires continue de s'améliorer en Zambie et les investissements chinois dans le pays visent le long terme », a dit M. Zhou à CHINAFRIQUE.

Pour vos commentaires : glj@chinafrica.cn

Imprimer
Liens:
Xinhuanet CCTVfr China Tibet Online Le Quotidien du Peuple Radio Chine Internationale
Ambassade de Chine en France Ambassade de France en Chine Faguowenhua French.china.org.cn
La Chine au Présent La Chine Pictorial

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号