English 简体中文 Qui sommes-nous

 

 

Accueil | Reportages de Chine | Reportages d’Afrique | Économie | Culture et Société | Services
Retour vers le futur
Les œuvres d'art d'hier et les technologies d'aujourd'hui attirent des millions de visiteurs au Musée du Palais impérial de Beijing
Numéro actuel
En Une
Table des matières
Regard sur la Chine

 

Abonnez-vous
Éditorial
Courrier des lecteurs
Personnalités à l’affiche
Revue de presse
Pour ou contre
Reportages de Chine
Reportages d’Afrique
Exclusivités
Pays à l’honneur
Actualités africaines
Économie
Brèves économiques
Pratique des affaires
Économètre
Profil d’entreprise
Culture et Société
Regards croisés
Lumières sur
Sciences et Technologies
Services
Vivre en Chine
Foires et expositions
Apprendre le chinois
Universités
Lois et Règlements

 

 

 

Liens
China.org.cn
Xinhuanet
Le Quotidien du Peuple
Radio Chine Internationale
Beijing Information
CCTV fr
China Daily
La Chine au Présent
La Chine Pictorial
China-Africa Cooperation Net
Jeune Afrique

 

Opinions

 

Newsletter   Actualités en
numérique
  Abonnez-
vous
 
La capacité à coopérer
Les experts s'accordent à dire que cet événement majeur contribuera au développement futur de la coopération sino-africaine dans divers domaines et aura une portée significative dans l'histoire de leurs relations

He Wenping, chercheuse à l'Institut Charhar et directrice à l'Institut de recherche sur l'Asie de l'Ouest et l'Afrique relevant de l'Académie chinoise des sciences sociales

 
Un employé dans une plantation de coton au Soudan, construite par le groupe chinois Hi-Speed du Shandong qui a investi dans le projet
 
Au début du mois de décembre à Johannesburg, la plus grande ville sud-africaine, se tiendront le 2e Sommet du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) et la 6e Conférence ministérielle du FCSA. Les experts s'accordent à dire que cet événement majeur contribuera au développement futur de la coopération sino-africaine dans divers domaines et aura une portée significative dans l'histoire de leurs relations. CHINAFRIQUE a invité plusieurs experts en affaires d'Afrique à partager leurs points de vue sur ce sommet et sur les perspectives d'avenir des relations sino-africaines.

Dans les années à venir, la capacité de production ainsi que la paix et la sécurité devraient constituer deux domaines prioritaires de la coopération sino-africaine. D'une part, en Chine, des plans de restructuration continuent d'être mis en œuvre afin de gérer la capacité de production excédentaire. Le marché intérieur chinois commençant à être saturé, de nombreuses entreprises cherchent à exporter vers d'autres marchés. D'autre part, l'Afrique aspire à un plus haut degré d'industrialisation. La croissance économique fulgurante enregistrée au cours de la dernière décennie lui a fourni une assise en termes de capitaux, de restructuration industrielle, de ressources humaines et d'intégration du marché pour accélérer son industrialisation. Le moment est donc venu pour la Chine et l'Afrique de rapprocher leur tissu industriel. J'espère que ce sommet pourra déboucher sur certains projets de coopération sino-africaine en matière de capacité de production et des plans d'action précis.

Par ailleurs, la coopération sino-africaine en matière de paix et de sécurité s'avère également essentielle. Depuis le « Printemps arabe », la situation politique n'est toujours pas stabilisée en Afrique du Nord, notamment en Libye. Les activités terroristes ont tendance à se multiplier dans des pays africains, et certaines nations connaissent des troubles sociaux pouvant déboucher jusqu'à des guerres civiles suite à des élections ou de conflits entre clans. La détérioration de la situation sécuritaire en Afrique porte non seulement atteinte au développement économique des pays et régions concernés, mais pose aussi une menace et un défi à la sécurité des investissements et du personnel chinois en Afrique. La 5e Conférence ministérielle du FCSA de 2012, au cours de laquelle la coopération en matière de paix et de sécurité a été définie comme l'un des cinq domaines de coopération sino-africaine prioritaires, a donné une nouvelle impulsion à leur coopération en la matière, qui présente désormais pour la Chine un énorme potentiel à explorer. Il y a peu de temps, dans sa première allocution à la tribune de la 70e Assemblée générale annuelle des Nations Unies, le Président chinois Xi Jinping a annoncé que son pays consacrerait 8 000 soldats et policiers à une unité de police permanente pour le maintien de la paix. La Chine renforcera ses efforts afin d'apporter une grande contribution à la paix et la sécurité du continent.

Quinze ans après la création du FCSA, ce mécanisme de coopération se trouve aujourd'hui confronté à des défis. Force est de constater qu'il est de plus en plus difficile de concrétiser en trois ans seulement tous les engagements pris dans le cadre du Forum. Très souvent, les projets ne peuvent pas être finalisés dans le temps imparti.

Compte tenu de cette situation, je me demande s'il ne serait pas possible d'organiser une conférence ministérielle du FCSA tous les cinq ans au lieu de trois ans, ou de mettre plus l'accent sur la qualité des mesures à prendre que sur leur quantité.

Le mécanisme de coordination du Forum et la participation des pays africains doivent être renforcés. Si le Comité de suivi chinois du Forum peut assurer la coordination générale des actions entre les ministères et les organismes d'exécution des projets, l'Afrique (au sein de l'Union africaine par exemple) manque en revanche d'un mécanisme correspondant. Bien que certains chercheurs africains soient conscients des problèmes de participation des pays africains, les idées et les moyens efficaces pour les résoudre ne sont pas encore mis en place.

Avec l'accroissement de l'aide chinoise à l'étranger, il serait également envisageable pour la Chine de créer un service indépendant en la matière. Il est aussi souhaitable qu'un organisme soit établi au sein de l'Union africaine (UA) pour assurer une communication régulière entre ses pays membres et avec la Chine.

1   2   3   suivant  

 

 

 

En Une
-L’histoire à l’honneur
-Retour vers le futur
-Gravé dans le marbre
-L'ONU et le nouvel ordre mondial
 
Regard sur la Chine
-Novembre 2015
-Octobre 2015
-Septembre 2015
-Août 2015

 

 

 
| Qui sommes-nous | flux RSS | Contact | Publicité | Abonnements | Définir ChinAfrique comme page d’accueil |
Copyright ChinAfrique Tous droits réservés 京ICP备08005356号