法语词典:
中文 ANGLAIS
ACCUEIL Chine Monde Economie Culture Environnement Chinafrique Documents
  2019-04-12
 

Les applications mobiles devraient-elles servir à donner des devoirs ?

CHINAFRIQUE  ·   2019-04-12
Mots-clés: pour ou contre

(LI SHIGONG)

À la fin de l’année dernière, un membre du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) a formulé une proposition visant à interdire aux enseignants de donner des devoirs aux élèves par l’en­tremise d’applications mobiles telles que WeChat et QQ. Récemment, cette proposition a reçu le feu vert : le minis­tère chinois de l’Éducation a annoncé que les enseignants ne devraient pas donner de devoirs aux élèves au moyen d’applications mobiles, ni demander aux parents de corriger les devoirs de leurs enfants. Cette décision a suscité de nombreux débats en Chine. 

Selon le ministère de l’Éducation, ce règlement contribuera à normaliser les méthodes d’enseignement et à amélio­rer la gestion des élèves. Les opinions sont partagées à ce sujet. Les partisans de la proposition croient que les écoles devraient interdire aux élèves d’utili­ser des téléphones mobiles et que les parents devraient tenir leurs enfants à l’écart des gadgets électroniques autant que possible, afin de ne pas nuire à leur apprentissage. Les opposants croient que les applications mobiles sont des plateformes innovantes par lesquelles les enseignants pourraient devoir don­ner des devoirs aux élèves et commu­niquer directement avec leurs parents. 

  

POUR 

WANG MEI  

Mère d’un élève de l’école primaire Shangzhuang de Beijing  

En tant que mère, je pense que c’est une bonne idée que les enseignants utilisent WeChat et QQ pour donner des devoirs. Parfois, mon fils oublie ou ne connaît pas les exigences spécifiques de ses devoirs. Mais il est facile de consulter ces informations lorsque l’enseignant affiche les devoirs sur WeChat et QQ.  

Les applications mobiles telles que WeChat et QQ sont gratuites et pratiques. Lorsque les professeurs donnent des devoirs, nous, en tant que pa­rents, pouvons en assurer le suivi et inciter nos enfants à remettre leurs devoirs avant la date limite.  

Je ne pense pas que les en­seignants soient fautifs lors­qu’ils confient des devoirs à un groupe WeChat, ni qu’ils ab­diquent leurs responsabilités d’enseignement aux parents. Au contraire, je pense que les parents qui ne sont pas dis­posés à demander aux ensei­gnants ce que leurs enfants ont à faire à la maison sont eux-mêmes irresponsables.  

ZHANG GUANGLI  

Directeur de l’école Fengtai de l’Institut des sciences de l’éducation de Beijing  

Il ne fait aucun doute que l’utilisation de la technolo­gie moderne peut faciliter et améliorer l’efficacité de l’en­seignement. De l’avis de nom­breux enseignants, l’informati­sation de l’éducation est une tendance de notre époque. Les parents, les enfants et les écoles devraient tirer pleine­ment parti de la commodité of­ferte par les progrès technolo­giques pour aider les enfants à mieux apprendre.  

Dans la plupart des écoles, presque toutes les classes ont mis sur pied un groupe WeChat ou QQ pour aider à atteindre l’objectif de « mixi­té foyer-école ». La publica­tion des devoirs et des an­nonces par l’intermédiaire des groupes WeChat ou QQ est également un moyen d’aider les enfants à apprendre, et permet aux parents de savoir comment leurs enfants ap­prennent à l’école.  

LI WEIMING  

Professeur de l’Institut des sciences de l’éducation du Sichuan  

Nous ne devrions pas consi­dérer les applications mo­biles comme une menace pour les études des enfants. Au contraire, ce sont des ou­tils capables d’améliorer leurs méthodes d’étude. Une appli­cation éducative permet aux élèves d’apprendre à tout mo­ment et en tous lieux. Avec l’accélération du rythme de l’informatisation de l’éduca­tion, de plus en plus de tech­nologies et de produits édu­catifs seront utilisés dans les écoles pour améliorer les habi­tudes d’étude des élèves.  

Au lieu de dire « non » aux produits de haute technolo­gie pour les enfants, nous de­vrions faire plus pour identi­fier et gérer les applications éducatives afin de nous assu­rer que les étudiants puissent utiliser des applications mieux adaptées à leurs besoins. 

  

CONTRE 

YE WEI  

Directeur adjoint de l’école primaire Xincheng de Nanjing  

Je désapprouve fortement l’utilisation d’applications mobiles par les enseignants pour donner des devoirs aux élèves. À mon avis, cela af­faiblira la capacité d’appren­tissage des élèves. De plus, cela ne favorise pas le déve­loppement de leurs capacités indépendantes. Nous devrions créer un environnement sain permettant aux enfants de travailler seuls et d’être res­ponsables de leurs propres affaires. Par ailleurs, certains parents vérifient les devoirs de leurs enfants et les encou­ragent à les corriger avant de les remettre à l’enseignant. Je ne recommande pas d’agir ainsi, parce que ce n’est pas bon pour l’étude des élèves ni pour les enseignants qui ne peuvent pas connaître la situa­tion réelle d’apprentissage.  

GUO YUANPENG  

Commentateur de nouvelles  

Pour les élèves du primaire et du premier cycle du secondaire, non seulement les produits électroniques leur abîment les yeux, mais détournent aussi leur attention. C’est pourquoi les autorités et les experts du domaine de l’éducation demandent aux étudiants de ne pas utiliser de produits électroniques plus d’une heure par jour. Au lieu d’utiliser WeChat, QQ et d’autres applications du genre pour donner des devoirs, les enfants devraient utiliser leur stylo et du papier. Cela aideraà réduire les dommages causés par les produits et les rayonnements électroniques.  

La correction des devoirs de­vrait être faite par les ensei­gnants dans le cadre de leurs tâches éducatives et pédago­giques, et ils ne devraient pas utiliser de produits électro­niques pour se déresponsabili­ser à cet égard.  

WANG SHAO  

Père d’un élève de l’école primaire Fengshushan de Changsha  

Les enfants ont une très faible capacité de maîtrise de soi. Après l’achat d’un appareil mobile, la plupart des en­fants vont l’utiliser pour jouer à des jeux vidéo ou discuter avec leurs amis. Il est impos­sible pour les parents d’être toujours aux côtés de leurs enfants. Ainsi, les enfants de­viendront certainement dé­pendants de leurs appareils mobiles.  

De plus, les enfants pourront contracter des problèmes de vue en raison des longues heures qu’ils passent devant leurs appareils mobiles. Certains d’entre eux cherchent même des réponses à leurs devoirs sur internet. Ainsi, l’utilisation d’applications mobiles pour faire des devoirs à la maison non seulement affectera la capacité d’apprentissage des enfants, mais leur fera également perdre tout intérêt pour la lecture. En tant qu’enseignant, il est important d’enseigner aux élèves en fonction de leurs aptitudes et de les encourager à étudier de façon saine. 

Imprimer
Liens:
Xinhuanet CCTVfr China Tibet Online Le Quotidien du Peuple Radio Chine Internationale
Ambassade de Chine en France Ambassade de France en Chine Faguowenhua French.china.org.cn
La Chine au Présent La Chine Pictorial

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号