法语词典:
中文 ANGLAIS
ACCUEIL Chine Monde Economie Culture Environnement Chinafrique Documents
  2019-07-23
 

Ouganda : Huawei ouvre la porte aux technologies

par Godfrey Olukya  ·   2019-07-23
Mots-clés: Huawei; Ouganda

L’accord sur la création de l’Académie des TIC de Huawei a été signé par Liu Jiawei, directeur général des opérations de Huawei en Ouganda, et Barnabas Nawangwe, recteur adjoint de l’Université Makerere, en mai. (PRESSE DU CAMPUS DE L’UNIVERSITé MAKERERE)

 

L'Ouganda dispose désormais d'une académie des technologies de l'information et de la communication (TIC) digne de ce nom.

Le 15 mai, l'Académie des TIC de Huawei a vu le jour grâce à un accord entre Huawei, le géant chinois des télécommunications, l'Université Makerere et le gouvernement ougandais. L'académie est basée au sein de l'Université Makerere de la capitale Kampala, le plus ancien et le plus important établissement d'enseignement supérieur du pays. Elle se propose de former et de certifier plus de 1 000 étudiants venus de partout au pays. Les inscriptions pour la première année de formation sont déjà ouvertes.

L'accord a été signé par Liu Jiawei, directeur général des opérations de Huawei en Ouganda, et Barnabas Nawangwe, recteur adjoint de l'Université Makerere, lors d'une cérémonie présidée par Frank Tumwebaze, le ministre ougandais des Technologies de l'information et des Communications.

« En cette ère [de mondialisation], les TIC sont vitales pour le développement et nous remercions Huawei d'avoir créé cette académie, car celle-ci aidera grandement le pays à aller de l'avant », a déclaré Nelson Ochan, commissaire adjoint au ministère de l'Éducation et des Sports.

Le jour même de la signature de l'accord, 10 étudiants sélectionnés dans le cadre du programme « Des graines pour l'avenir » de Huawei ont pris leur départ pour la Chine, a annoncé M. Ochan. Huawei non seulement a aidé à créer l'académie, mais la société parraine également le séjour de ces dix boursiers en Chine, a-t-il dit. Une fois sur place, les étudiants passeront plusieurs semaines dans des universités chinoises pour y suivre une formation intensive aux TIC.

 

Investir dans l'avenir

Le ministre Tumwebaze a également noté qu'en plus de l'Académie des TIC de Huawei, de nombreuses entreprises chinoises étaient présentes dans divers secteurs en Ouganda, notamment dans la construction de barrages, de routes et d'usines, ainsi que le commerce.

M. Liu, pour sa part, a souligné que l'académie allait aider à réduire l'écart entre les universités et le monde des affaires grâce à sa formation de talents pour l'industrie des TIC.

« Les cours de notre académie combinent à la fois des volets théoriques et pratiques. En effet, certains étudiants ont peu d'expérience pratique et de projets, qui vont des réseaux d'entreprise, tels que le routage et la commutation, aux réseaux avancés et à la technologie des réseaux », a-t-il dit.

Outre les cours dispensés à l'Université Makerere, M. Liu a déclaré que Huawei prévoit d'établir d'autres académies dans certaines universités publiques du pays, notamment à Kyambogo, Lira, Gulu, Muni, Busitema et Mbarara. Il a confirmé que l'académie de l'Université Makerere formera initialement plus de 1 000 étudiants en provenance de différentes universités ougandaises.

Huawei s'occupe également de la certification des enseignants qui travaillent au sein de l'académie, a dit M. Liu, selon lequel les employés locaux ont été formés par Huawei. « Nous sommes reconnaissants à Huawei pour avoir créé cette académie et nous travaillerons avec Huawei pour garantir que le projet sera un succès », a déclaré M. Nawangwe.

 

Des étudiantsafricains suivent une formation aux TIC en Chine dans le cadre du programme ? Des graines pour l’avenir ? (XINHUA)

 

Ouvrir la porte aux jeunes

Les autorités ougandaises se félicitent de la constance avec laquelle Huawei a encouragé la formation de talents locaux dans le secteur des TIC. Ces efforts sont conformes à la stratégie de l'Ouganda visant à se transformer en un pays à revenu intermédiaire.

Selon M. Tumwebaze, avant même d'établir l'académie, Huawei formait déjà des Ougandais aux TIC. « Depuis 2016, Huawei a formé 30 étudiants aux TIC, dont 21 occupent maintenant des emplois, alors que les neuf autres suivent une formation complémentaire. » Il s'est dit reconnaissant de voir que Huawei avait embauché la plupart des étudiants que la société avait formés, bien que quelques-uns aient trouvé des emplois dans d'autres entreprises.

M. Tumwebaze a déclaré que dans un monde où les TIC jouaient un rôle de plus en plus grand pour soutenir le développement, cette initiative montre que Huawei est un partenaire de développement pour l'Ouganda.

« Notre pays a besoin de professionnels des TIC. Grâce aux initiatives de Huawei, nous allons former et rassembler des professionnels qui sont essentiels au développement de l'industrie des TIC », a-t-il ajouté.

L'Autorité nationale ougandaise des technologies de l'information a passé un contrat avec Huawei pour la construction de projets d'infrastructure financés par la Banque mondiale. Ces projets visent la mise en place d'un gouvernement numérique devant relier les districts et villes du pays. Il s'agit de la suite des phases 1 à 3, qui ont été financées par la Banque d'import-export de Chine entre 2007 et 2016. La phase 1 consistait à brancher la région centrale de l'Ouganda à l'Internet, tandis que les phases 2 et 3 ont fait la même chose pour les régions de l'est et du nord du pays.

En tant qu'étudiant à l'Université Makerere, Jérôme Mukwasi est heureux de l'arrivée de l'académie. « Je ferai tout ce que je peux pour me joindre à l'académie des TIC qui a été créée par Huawei. C'est une entreprise réputée et je suis certain que les cours des TIC qui y sont dispensés seront du plus haut niveau », a-t-il dit. Il a même l'ambition d'apprendre le mandarin pour pouvoir poursuivre sa formation aux TIC dans une université en Chine.

Bob Kasumba, l'un des étudiants que Huawei a envoyés en Chine pour y suivre une formation, apprécie le fait qu'il va pouvoir parfaire ses connaissances dans le domaine des TIC dans ce pays. « C'est une excellente expérience, surtout en ce qui concerne le génie logiciel. J'aimerais particulièrement en savoir plus sur le réseau 5G, car cette technologie ouvrira la porte vers un monde plus connecté », a-t-il dit.

Il n'y a pas que les étudiants qui s'enthousiasment de l'arrivée de l'académie. Wilberforce Wanda est chargé de cours à l'Université de Busitema, une des universités publiques où Huawei prévoit de créer une académie des TIC à l'avenir. « Nous envions nos collègues de l'Université Makerere. Nous avons su que Huawei prévoit également [établir une académie] dans notre campus, et nous l'attendons avec impatience », a-t-il dit.

 

* Reportage de l'Ouganda

* Pour vos commentaires : liuwei@chinafrica.cn

Imprimer

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号