法语词典:
中文 ANGLAIS
ACCUEIL Chine Monde Economie Culture Environnement Chinafrique Documents
  2019-09-05
 

Partager les racines de l'Afrique

par Xia Yuanyuan, Li Jing et Hu Fan  ·   2019-09-05
Mots-clés: Exposition horticole internationale de Beijing; Afrique; Chine


Célébration de la Journée du Malawi à l’expo de Beijing. (XINHUA)

Imaginez-vous en train de marcher dans des villages africains bien équipés, dotés de cuisines aux motifs arrondis. Les sourires chaleureux des exposants africains offrant du thé et d'autres boissons, des collations locales avec de la musique en fond, des danses et une véritable hospitalité africaine.

Bienvenue au parc des expositions africaines de l'Exposition horticole internationale de Beijing. Le parc couvre une superficie de 1 006 mètres carrés et est utilisé conjointement par 30 pays africains, dont l'Algérie, le Soudan, l'Angola et le Lesotho. Selon les organisateurs, le parc des expositions a été conçu dans son ensemble. Il est divisé comme suit : l'Afrique de l'Est, l'Afrique de l'Ouest, l'Afrique centrale, l'Afrique australe et l'Afrique du Nord, qui reflète l'unité du continent. La conception de ce parc a pour but de reproduire l'environnement naturel de différentes régions de l'Afrique tout en mettant en évidence leurs caractéristiques propres, telles que dans le jardin du pavillon du Nigeria, où se trouve une petite dune de sable plantée de palmiers et de cactus, comme une petite oasis sous le soleil brûlant.

Outre les activités à grande échelle, telles que la cérémonie d'ouverture de l'exposition et la Journée du pavillon de la Chine, les pays participants et les organisations internationales organiseront 58 journées nationales durant les 162 jours d'exposition pour souligner leurs propres coutumes et caractéristiques horticoles. Parmi ces activités, celles des pays africains sont très populaires auprès des visiteurs.

CHINAFRIQUE a visité plusieurs pavillons africains pour en savoir plus sur certains événements du calendrier des expositions.

Journée du Zimbabwe : fier de sa terre

Le 28 août a été célébrée la Journée du Zimbabwe à l'exposition. Des festivités ont eu lieu au Guirui Theatre 2, situé au centre du parc. Les visiteurs ont été accueillis par les hymnes nationaux, une performance de chants et danses traditionnels Mauya et une présentation des monuments du Zimbabwe.

Dans son allocution de bienvenue, Martin Chedondo, ambassadeur du Zimbabwe en Chine et commissaire général du Zimbabwe pour l'exposition, a passé en revue l'historique des relations bilatérales entre son pays et la Chine, et la manière dont elles ont été renforcées pour aboutir à un partenariat plus étroit aujourd'hui.

Il a remercié le gouvernement chinois d'avoir fourni un fonds de trois millions de yuans (environ 418 600 dollars) au Zimbabwe pour participer à l'expo, ajoutant que la politique et les programmes de la Chine offraient de grandes opportunités pour le développement de son pays.

« Des programmes tels que le Forum sur la Coopération sino-africaine et l'initiative 'la Ceinture et la Route' ont facilité l'ouverture du marché chinois aux importations, dans le cadre desquels l'Afrique est encouragée à prendre une part équitable de ce vaste marché », a-t-il affirmé.

Perrance Shiri, ministre des Terres, de l'Agriculture, de l'Eau, du Climat et de la Réinstallation rurale, a, par l'intermédiaire d'un représentant, dit quelques mots après la cérémonie. Il a hautement apprécié le thème choisi par la Chine pour l'exposition.

« Le thème de l'exposition, 'Vivre vert, vivre mieux' nous invite à réfléchir aux ressources les plus précieuses de tout pays », a-t-il indiqué, ajoutant qu'il s'agissait d'un appel au développement durable.

Selon lui, les produits horticoles représentent 7 % de l'exportation agricole du pays, les plaçant en 4 position derrière le tabac, le coton et le sucre. Dans le pavillon du Zimbabwe, les hôtes ont présenté aux visiteurs un large éventail de produits horticoles comme des avocats, des noix de macadamia, ou des arachides.

Le ministre a assuré que, conformément au thème de l'exposition, le Zimbabwe avait élaboré des stratégies pour prévenir la perte de plantes sauvages et cultivées en raison de la croissance démographique et l'urbanisation.

« Il s'agit de transformer le système agricole actuel en un système durable avec une technologie innovante, qui nécessite non seulement de nouvelles solutions et techniques, mais également une réinterprétation des modes de production de nos ancêtres », a-t-il expliqué.

Le tourisme était également à l'honneur. Avec des sites comme les chutes Victoria et le Monument National du Grand Zimbabwe ainsi que diverses espèces fauniques, le pays se dit être une destination de choix pour les touristes et possède un grand potentiel d'investissement dans le secteur.

M. Chedondo était également confiant quant au pouvoir d'attraction des ressources touristiques du Zimbabwe. « Nous attendons un million de touristes chinois chaque année », a-t-il confié à CHINAFRIQUE.


Célébration ougandaise pour la ournée de leur nation. (XINHUA)

Journée du Malawi : un voyage de fantaisie

Le 3 juillet, la Journée du Malawi a mis l'accent sur la culture, la nourriture, l'art, ainsi que la promotion du tourisme et du commerce.

Andrew, un représentant du Malawi à l'exposition, a confié que même si le Malawi avait déployé de nombreux efforts pour planter des arbres, le pays était toujours confronté au problème de la déforestation.

« J'ai vu des fleurs et des plantes sur les toits des bâtiments de Shanghai, ce qui rendait la ville propre et verte. C'est une bonne pratique », a déclaré M. Andrew, qui estime que le thème de l'exposition « Vivre vert, vivre mieux » est très pertinent et que le Malawi et d'autres pays africains pourraient apprendre des expériences de la Chine en matière du développement vert par cette exposition.

Selon Charles E. Namondwe, ambassadeur du Malawi en Chine, le fait de participer à cette exposition contribue à promouvoir la coopération entre le Malawi et la Chine dans divers domaines tels que le commerce et les sciences humaines. Le Malawi peut également offrir plus d'opportunités en matière du commerce et de l'investissement à davantage de pays.

Journée de l'Ouganda : confiance et ouverture

Située dans le parc de l'Afrique de l'Est, l'exposition ougandaise attire les visiteurs par ses images animées d'animaux tropicaux tels que des girafes, des grues et des éléphants décorant les murs en verre. Des grains de café sur le stand et des sculptures en bois d'ébène, tous les objets exposés représentent l'image unique de ce pays.

La Journée de l'Ouganda s'est fêtée le 22 juin. Les instruments de musique africains traditionnels tels que la harpe et le tambour royaux, interprétés par la troupe artistique Afro-Ngeye en Ouganda, combinent des chants influents et des danses.

« Les activités pendant la journée nationale m'ont permis de connaître un nouvel Ouganda », a déclaré Wang Hao, un visiteur de la province du Hebei dans le nord de la Chine.

Selon Zhang Yinchao, secrétaire général adjoint de l'Association des fleurs de Chine, en tant que membre important du parc de l'Afrique de l'Est, l'Ouganda démontre pleinement ses caractéristiques et sa culture traditionnelle, exprimant la recherche de la beauté du peuple ougandais.

Crispus Kiyonga, ambassadeur de l'Ouganda en Chine, estime que le commerce entre l'Ouganda et la Chine peut favoriser la complémentarité, et il souhaite que plus d'entrepreneurs chinois puissent investir en Ouganda.

L'Ouganda possède d'abondantes ressources naturelles et minérales. Environ 70 % de la population ougandaise est engagée dans l'agriculture. Il existe environ 10 parcs nationaux en Ouganda, dont le lac Victoria, le plus grand lac d'eau douce en Afrique. En plus d'être le seul endroit au monde où les gens peuvent voir la neige à l'équateur, il abrite également des animaux rares tels que les gorilles de montagne et plus de 1 000 espèces d'oiseaux.

« La transformation agricole, le tourisme, les minéraux et les infrastructures sont des domaines d'investissement prioritaires en Ouganda », a souligné Elly Twineyo-Kamugisha, directeur exécutif d'Uganda Export Promotion Board, ajoutant que l'Ouganda était à 100 % ouvert aux investissements étrangers.


Célébration de la Journée du Bénin. (XINHUA)

Journée du Bénin : Kwaabô !

« Le Bénin, par ma voix, est très heureux de vous accueillir ce jour, le premier août 2019, dans le temps de célébration de la Journée du Bénin, à cette Exposition horticole internationale de Beijing. Comme on le dit dans l'une des langues de mon pays, 'Kwaabô', bienvenue. » Ainsi a salué les visiteurs de l'exposition l'ambassadeur du Bénin en Chine, Simon-Pierre Adovelande, lors du lancement de la Journée du Bénin.

Situé au nord du golfe de Guinée, le Bénin possède 125 km de côtes, qui offrent une abondance de plages, de cocoteraies et des ressources pour la pêche.

La cérémonie a été présidée par M. Adovelande et Xie Yunliang, conseiller diplomatique auprès du ministère des Affaires étrangères de Chine à l'exposition.

M. Adovelande a présenté aux invités l'environnement de l'investissement et du commerce de son pays. Il a déclaré que le succès de cette exposition serait d'une grande importance pour la construction d'une communauté de destin pour l'humanité.

« Cette exposition a deux sens principaux pour notre pays. D'une part, cela nous aidera à lier avec l'initiative 'la Ceinture et la Route'. D'autre part, le Bénin et la Chine peuvent partager davantage d'expériences sur le thème 'Vivre vert, vivre mieux', afin que nous puissions construire ensemble une communauté avec un avenir commun », a-t-il déclaré à CHINAFRIQUE.

Selon lui, la conception du pavillon du Bénin est également étroitement liée à ce thème, dont la forme est inspirée du Tata Somba, une résidence unique et renommée du nord du Bénin, en forme de petit château. Cela représente l'harmonie entre l'homme et la nature.

« L'Exposition horticole internationale de Beijing est un grand événement international, au cours duquel des pays partagent les fruits de la civilisation écologique et travaillent ensemble pour édifier la civilisation écologique », a déclaré M. Xie. Selon lui, l'exposition est non seulement une plateforme de l'échange sur la culture horticole entre la Chine et d'autres pays du monde, mais également un moyen important pour partager les expériences du développement vert, promouvoir le commerce international et faire progresser l'initiative « la Ceinture et la Route ». 

Pour vos commentaires : xyy@chinafrica.cn

Imprimer

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号