法语词典:
中文 ANGLAIS
ACCUEIL Chine Monde Economie Culture Environnement Chinafrique Documents
  2020-08-28
 

Un manuel inspirant

Ehizuelen Michael Mitchell Omoruyi  ·   2020-08-28
Mots-clés: Xi Jinping; gouvernance; Chine

Lors du Salon du livre de Shanghai 2020, Zhou Huili (centre droite), directeur du Département de la communication du comité municipal du Parti  communiste chinois de Shanghai, et Lu Cairong (centre gauche), vice-président du Groupe de publication internationale de Chine (CIPG), dévoilent le stand d’exposition sur lequel est présenté le troisième tome de Xi Jinping : la gouvernance de la Chine le 12 août.

Le troisième tome de Xi Jinping : la gouvernance de la Chine vient d’être publié. Il permet de mieux comprendre les principes et les pratiques du Parti communiste chinois (PCC).

Publié en chinois et en anglais, le livre est un recueil de 92 articles qui contiennent des rapports, des discours, des conversations, des instructions et des lettres de félicitations du Président chinois entre le 18 octobre 2017 et le 13 janvier 2020. Le volume contient également 41 photos du dirigeant pendant la même période.

Importance de la bonne gouvernance

La voie du développement chinois est un modèle de bonne gouvernance que les pays africains observent avec intérêt. Il y a quelque chose d’unique dans la gouvernance de la Chine qui a permis au pays de parvenir à cette modernisation fulgurante au cours des dernières décennies. L’une des bases de ce modèle repose sur l’engagement à « rechercher la vérité à partir des faits », une vision scientifique du développement, une compréhension approfondie de l’histoire, de la culture et des relations, ainsi que des progrès dans les domaines de la science et de la technologie, de la santé, de l’éducation, des affaires et de l’emploi. Xi Jinping : la gouvernance de la Chine est un livre essentiel pour tous ceux qui s’intéressent à la politique et qui souhaitent comprendre le système chinois, dans sa philosophie et ses mesures politiques.

Le livre est également essentiel pour mieux comprendre le développement de la Chine, sa solidarité avec les autres pays et les réformes mises en œuvre par le pays tout en luttant contre la corruption. L’ouvrage souligne par ailleurs comment le PCC a combiné les principes fondamentaux du marxisme avec la réalité de la Chine. Il incarne la gouvernance toujours plus mature du pays et montre l’impact considérable de la construction d’une communauté d’avenir partagé pour l’humanité. Le livre reflète la pensée de Xi Jinping sur le socialisme avec des caractéristiques chinoises pour une nouvelle ère.

Je pense que le troisième volume du livre est vital car il révèle la boussole politique des dirigeants chinois, ce que le gouvernement veut communiquer à ses citoyens ainsi qu’au monde, le développement du PCC au pouvoir, ainsi que de l’État sous la direction du Président Xi. De plus, le livre enregistre également la pensée et les actions des dirigeants en expliquant que le progrès n’est pas possible sans un mécanisme de gouvernance solide. Cela nous aide à comprendre que la bonne gouvernance est la clé de voûte pour résoudre les problèmes d’une nation.

Responsabilité dans les affaires mondiales

Ce même volume met aussi en lumière la vision du Président Xi dans la gestion des affaires du pays, ainsi que sa compréhension de la politique mondiale et des relations diplomatiques. Parmi les sujets abordés, le concept de « construire une communauté de destin avec un avenir partagé pour l’humanité » occupe une place primordiale. Le Président chinois pense le monde comme une maison commune où l’humanité doit travailler ensemble pour faire face aux énormes défis mondiaux, à l’instar de la pandémie de coronavirus. Le concept correspond à la politique étrangère du pays comme l’initiative « la Ceinture et la Route ». Dans ce cadre, les entreprises chinoises sont activement impliquées dans divers projets d’infrastructure en Afrique. Les investissements de la Chine sur le continent ont notablement augmenté depuis le lancement de l’initiative, un signe positif pour la coopération économique entre les pays africains et la Chine. Je crois que le grand public appréciera cette lecture car elle contribuera grandement à faire comprendre la façon dont le PCC voit son rôle en Chine et dans le monde.

Xi Jinping élabore longuement sur la position de la Chine en tant que nation responsable qui tient à assumer son rang dans la gouvernance mondiale. Les cinq principes de la coexistence pacifique, qui ont guidé l’engagement diplomatique chinois depuis les années 1950, sont constamment enrichis et améliorés pour s’adapter à l’évolution du paysage mondial.

Le livre met également en évidence la vision du Président chinois sur la protection de l’environnement, la valeur travail et les valeurs familiales, de même que le soutien aux syndicats. En ce qui concerne la protection de l’environnement, la situation en Chine s’est considérablement améliorée. Par ailleurs, le pays a tenu ses engagements pour atténuer le changement climatique.

Xi Jinping porte un message d’égalité et croit que « toutes les nations, grandes ou petites, fortes ou faibles, riches ou pauvres, doivent se traiter de manière égale et bâtir une communauté plus forte où tous prospèrent ensemble ». Il ajoute également que l’entraide est nécessaire « pour parvenir à un développement sain » et que « le monde ne sera meilleur que lorsque chacun se portera mieux ». Le développement de la Chine ne représente aucune menace pour les autres et le rajeunissement de la Chine ne fera qu’étendre la convergence d’intérêts avec d’autres pays. C’est pourquoi l’objectif chinois d’une « société modérément prospère » est particulièrement attractif, par opposition à l’accumulation insensée de biens matériels et d’argent. De par une philosophie de développement centrée sur la personne, le PCC se concentre sur les problèmes les plus immédiats et les plus réalistes et veille à assurer et améliorer les moyens de subsistance pour promouvoir l’équité sociale et la justice. Il est revitalisant de lire que pour atteindre les objectifs chinois de développement, la Chine doit « non seulement s’enrichir matériellement mais aussi culturellement, socialement et sur le plan éthique ».

Cette philosophie a fait de la Chine « une grande nation » et a aidé le pays à jouer un rôle important dans l’avancement de la civilisation. Dans le même temps, la Chine, avec son histoire, a proposé de construire une communauté d’avenir commun pour l’humanité soudée, continue, inclusive et ouverte.

C’est la raison pour laquelle, je pense, une bonne gouvernance doit être placée au cœur d’une nation. Cet ouvrage est un manuel opérationnel sur la manière de diriger une nation au XXIe siècle, d’adapter des idées importées à la culture, à l’histoire et aux conditions nationales de leur pays. En tant que tel, il s’agit d’une fenêtre significative pour les dirigeants mondiaux, en particulier les dirigeants africains, pour examiner la réflexion et les actions des dirigeants actuels de la Chine sur la gouvernance de la nation.

Incarnant la philosophie et les idées d’un leader au service de son peuple, le livre est accessible dans plusieurs langues et différents volumes, et a été évoqué sur divers médias sociaux. Par conséquent, je pense que chaque dirigeant africain devrait être en mesure de produire ce genre d’œuvre et la rendre généralement accessible au public.

 

L’auteur est le directeur exécutif du Centre pour les études nigérianes à l’Institut des études africaines à l’Université normale du Zhejiang.

 

Pour vos commentaires : liuwei@chinafrica.cn

Imprimer

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860