法语词典:
中文 ANGLAIS
ACCUEIL Chine Monde Economie Culture Environnement Chinafrique Documents
  2019-04-12
 

La Chine est de plus en plus verte grâce à sa superficie forestière qui ne cesse de s'étendre

par Ding Zhitao  ·   2019-04-12
Mots-clés: superficie forestière; Chine
Une vue aérienne de la ferme forestière de Saihanba, dans la province du Hebei, le 27 novembre 2018. (XINHUA)

Ceux qui vivent dans l'hémisphère nord de notre planète sont entrés récemment dans la saison la plus propice pour planter un arbre. Pour la 40 Journée de la plantation d'arbres en Chine, qui est célébrée le 12 mars, les écoles, les familles et les unités de travail organisent plusieurs activités de plantation et de reboisement.

Avec la prise de conscience croissante de l'importance de planter des arbres au cours des dernières décennies, il n'est pas surprenant que la NASA ait publié un rapport en février annonçant que le monde était devenu un endroit de plus en plus vert à cause de la Chine et de l'Inde, qui « verdissent » notre planète. D'après l'imagerie satellitaire, ces deux pays ont contribué de manière significative à l'augmentation de la superficie forestière à l'échelle mondiale. Les données montrent que la Chine à elle seule représente 25 % de l'augmentation nette mondiale de la superficie forestière entre 2000 et 2017, malgré le fait que le pays ne possède que 6,6 % de la superficie de végétation du monde.

Une telle réalisation n'a pas pu être le fruit des seuls efforts déployés à l'occasion de la Journée de la plantation d'arbres. Tout comme il faut tout un village pour élever un enfant, il faut une nation entière et des années d'efforts acharnés pour réaliser un tel changement. Des initiatives écologiques contre la déforestation ont été mises en place sur de nombreux fronts depuis la création de la République populaire de Chine en 1949. De nombreuses grandes batailles écologiques ont été livrées avec vigueur dans la quête d'améliorer l'écologie du pays.

Depuis 1956, la Chine a créé 2 750 réserves naturelles, représentant 15 % de la superficie du pays. Ces réserves visent à maintenir l'écosystème et à abriter la flore et la faune. Le panda géant est l'espèce qui a le plus bénéficié de ces efforts de conservation. L'animal très apprécié a même été retiré de la liste des espèces en voie de disparition en 2016, tout en conservant toujours son statut d'animal menacé. Des décennies de protection les ont sauvés du gouffre de l'extinction. De nouveaux programmes de corridors écologiques sont en cours pour restaurer et améliorer l'habitat des pandas, qui a été détruit par les activités humaines.

L'année 1979 a vu la naissance de la « Grande muraille verte ». S'étendant du nord-est à l'extrémité nord-ouest du pays, le projet couvre 42,4 % de la superficie de la Chine et durera jusqu'en 2050. Ce programme ambitieux a permis de réduire la désertification des terres, la pollution atmosphérique et les effets négatifs du changement climatique.

Autrefois, les Chinois devaient défricher des forêts et empiéter sur les prairies et la mer pour trouver de la nourriture. Ils se sont rendu compte plus tard que le prix de cet empiétement était trop élevé. Depuis 1999, un projet de reboisement des terres agricoles a été lancé. Dans ce cadre, les agriculteurs reçoivent des subventions pour abandonner les terres arables, qui sont reboisées avec des arbres et de l'herbe ; certaines montagnes sont fermées pour favoriser leur réhabilitation forestière. Grâce à cette initiative écologique, les pertes d'eau et de sol, l'alcalinisation saline des sols et la détérioration de la végétation ont considérablement diminué dans de vastes régions du pays.

Dans ces batailles pour défendre dame Nature, des héros verts se sont illustrés. Jia Wenqi et Jia Haixia, deux agriculteurs handicapés âgés d'une cinquantaine d'années du village de Yeli, près de Shijiazhuang, dans la province du Hebei (nord de la Chine), ont planté plus de 10 000 arbres en 15 ans. Le premier est aveugle et le second a perdu ses deux bras, mais ensemble, les deux hommes ont créé une forêt à partir de rien.

Plusieurs héros méconnus n'ont peut-être pas d'histoire à raconter de manière individuelle, mais collectivement, ils ont créé un véritable miracle. Le désert de Maowusu, qui traverse la province du Shaanxi, la région autonome de Mongolie intérieure et la région autonome hui du Ningxia, était autrefois l'un des plus grands déserts du pays. Aujourd'hui, la région est verdoyante, grâce aux efforts des agriculteurs locaux. En 50 ans, ils ont lutté de façon créative contre les tempêtes de sable féroces et développé l'agriculture et la foresterie de la région. Les centaines de millions d'arbres qu'ils ont plantés ont transformé les dunes de sable jaune en une « ceinture verte », réduisant ainsi l'érosion annuelle du sol.

Dans le domaine de la conservation écologique, les entreprises disposent de plus en plus de ressources précieuses et des compétences requises pour exercer leurs responsabilités sociales. Depuis 30 ans, le groupe Elion Resource Group, entre autres, s'efforce avec persévérance et constance de transformer les 6 000 km du désert de Kubuqi, en Mongolie intérieure, en une région verte afin de sortir ainsi plus de 100 000 personnes de la pauvreté. Sa détermination constante et sans relâche dans la lutte contre la désertification a valu au président d'Elion Resource Group, Wang Wenbiao, la plus haute distinction environnementale des Nations unies. Il est le premier Chinois à recevoir une telle décoration.

La ferme forestière de Saihanba a également été félicitée par les Nations unies. Trois générations d'habitants de Saihanba, dans la province du Hebei, ont planté la plus grande forêt artificielle du monde. La ferme, d'une superficie de 200 km, est surnommée le « poumon vert du nord ». C'est un gigantesque brise-vent qui protège Beijing et ses environs contre le vent et le sable.

Qu'il s'agisse d'un désert subjugué par des villageois ou d'une forêt artificielle créée par des planteurs d'arbres, les gens sont les maîtres de leur terre. C'est grâce à leurs efforts minutieux que la Chine deviendra plus verte. Au cours de ce parcours semé d'embuches, un consensus s'est dégagé autour du fait que les montagnes vertes et les rivières pures sont des richesses qui valent leur pesant d'or. C'est pour elles que nous devons nous battre. Chaque activité de verdissement et de reboisement permet de les protéger. Qu'attendez-vous ? Mettez la main à la pâte et plantez un arbre vous aussi !

Pour vos commentaires : liuwei@chinafrica.cn

Imprimer
Liens:
Xinhuanet CCTVfr China Tibet Online Le Quotidien du Peuple Radio Chine Internationale
Ambassade de Chine en France Ambassade de France en Chine Faguowenhua French.china.org.cn
La Chine au Présent La Chine Pictorial

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号